L’affaire Öcalan devant la Cour européenne des droits de l’homme

Année: 
2001
Sous-titre: 

Ce n’est pas la première fois que la Cour de Strasbourg est appelée à intervenir dans la grande affaire Öcalan. Condamné le 29 juin 1999 à la peine capitale par la Cour de sûreté de l’Etat d’Ankara pour " séparatisme et trahison ", le requérant, fondateur et chef historique du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), avait en effet saisi la Cour européenne dès le 16 février 1999, soit le lendemain de son arrestation au Kenya et de son transfert vers l’île-prison d’Imrali, dans le nord ouest de la Turquie - où il se trouve toujours détenu. Le 30 novembre 1999, cinq jours après que la condamnation fut devenue définitive, la Cour européenne demandait déjà à la Turquie, au titre des mesures conservatoires, de surseoir à l’exécution en attendant que soit achevé l’examen de la recevabilité et du fond de la requête.