Bilan du mandat du premier Représentant de l’OSCE pour la liberté des médias (1997-2003)

Écrit par: 
Rubrique: 
Année: 
2003
Sous-titre: 

En décembre 1997, l'ancien défenseur des droits de l'homme Freimut Duve était très enthousiaste lors de sa nomination en tant que premier Représentant de l'OSCE pour la liberté des médias. Dans son premier discours devant le Conseil Permanent de l'organisation, il a parlé d'une famille des démocraties de l'OSCE s'engageant plus sérieusement que jamais, dix ans après la chute du communisme, « à la démocratie inhérente au processus d'Helsinki ». En adoptant au consensus le mandat du représentant spécial pour les médias, les États membres ont semblé reconnaître la liberté d'expression comme une valeur fondamentale commune à tous les pays de la région. 

Six ans après, le 11 décembre 2003, M. Duve présentait son dernier rapport au Conseil Permanent de l'OSCE. Avec une profonde déception, il a dû constater qu'aujourd'hui la liberté d'expression dans certains États membres est plus en danger qu'elle ne l'était en 1997 : « Nous ne nous attendions pas à ce que la situation ne s'améliore pas dans les six ans suivants : de nombreux gouvernements ont utilisé des méthodes tant anciennes que nouvelles pour réprimer la critique de leur politique. De ce fait, le climat a changé. La nouvelle ouverture des médias dans certains États a été remplacée par un climat de tension, d'autocensure et de peur constante de l'oppression ».