Il existe une doctrine française de la responsabilité sociale des entreprises

Écrit par: 
Rubrique: 
Année: 
2004
Sous-titre: 

Thème récurrent dans les réflexions sur la régulation de la mondialisation, la responsabilité sociale des entreprises (RSE) est ordinairement considérée comme un concept anglo-saxon éloigné des préoccupations françaises, tant privées que publiques. Michel Doucin, économiste et politiste, Ministre plénipotentiaire du ministère des Affaires étrangères au parcours hétérodoxe ‑ puisqu'il a occupé des fonctions au ministère de la culture, à la DATAR et au Haut Conseil de la Coopération Internationale, outre une gamme étendue d'activités au Quai d'Orsay ‑, avant d'être nommé récemment Ambassadeur pour les droits de l'Homme auprès du ministre des Affaires étrangères, a été chargé, fin 2004, d'une mission de réflexion sur la RSE. Il nous livre les enseignements qu'il a tirés de cette expérience, dont le principal est que la France occupe une position originale se caractérisant à la fois par la préférence donnée à la norme publique sur la « soft law » et par l'attachement au dialogue social. Elle tient une place active dans ces débats et contribue à la promotion de sa conception de la RSE aussi bien sur le plan interne que sur le plan international.