Intersectionalité et interdisciplinarité : une connexion nécessaire pour comprendre et réaliser l’effectivité des droits humains

Écrit par: 
Rubrique: 
Année: 
2016
Sous-titre: 

L’intersectionalité est comprise dans nos travaux comme la combinaison de violations interdépendantes des droits humains incluant la plupart du temps au moins un motif interdit de discrimination. Elle représente un défi pour les instruments et mécanismes de suivi des droits de l'homme, qui s’appuient en grande partie sur une méthode d’analyse et sur des types de réponses juridiques pour appréhender les situations de violation.

L’idée que chaque motif de discrimination est en réalité une construction socioculturelle, liée aux perceptions individuelles et collectives de certaines caractéristiques de l’identité et à des récits historiques, est peu courante. Cette conception associe fortement la discrimination à une violation des droits culturels, tels qu’ils ont été développés dans le système international des droits de l’homme, et renforce la compréhension de l’interdépendance et de l’indivisibilité de l’ensemble de ces droits. L’argument est qu’afin de mieux analyser, comprendre et traiter les questions de discrimination et l’interdépendance des violations des droits humains, les mécanismes de suivi de la mise en œuvre doivent davantage intégrer les concepts et méthodes pertinents développés dans d’autres sciences sociales que les seules sciences juridiques et adopter une méthode plus systémique et interdisciplinaire.